Déroulement d’une séance

« Faites que votre tableau soit toujours une ouverture au monde. »
– Léonard de Vinci

Il est rare que les patients viennent directement à l’hypnose. Certains le font parce qu’ils sont en thérapie, en analyse, ou qu’ils l’ont terminé. D’autres encore parce qu’ils sont en multi-consultation. Et puis il y a ceux qui consultent pour un traitement ponctuel, comme l’arrêt du tabac. Mais tous arrivent généralement avec une demande précise. Qu’elle concerne un changement de comportement, un travail sur les émotions ou un problème corporel ou psychosomatique.

Comment se construit une séance d’hypnose ?

« Nul conseil n’est plus loyal que celui qui se donne sur un navire en péril. » – Léonard de Vinci

Nous discutons de cette demande en début de séance, voire par téléphone lors de la prise de rendez-vous, sur ce que souhaite obtenir le patient et pourquoi. Car je ne travaille qu’à partir de ces indications. Si une personne s’interroge par exemple, sur de possibles attouchements qu’elle aurait subis, elle se place là dans la suggestion.

Cela n’a rien de thérapeutique. Le danger est qu’elle se crée une fausse mémoire. Le travail du thérapeute n’est pas de lui suggérer des images, de lui instiller des idées, voire de lui imposer sa vision du monde.

Réservez votre séance dès maintenant, prenez rendez-vous avec votre thérapeute !

Déroulement d’une séance d’hypnose Ericksonienne

« Sans la coopération complète du patient, les résultats thérapeutiques peuvent être retardés, déformés, limités ou même empêchés. » – Milton Erickson

Les séances peuvent être très différentes d’une fois sur l’autre. Rien n’est jamais figé, le thérapeute s’adapte aux circonstances et aux besoins du patient. Généralement, une séance comporte les phases suivantes :

La prise de contact entre le patient et le thérapeute :
quelques minutes

Il est important que ce contact soit bon, le travail thérapeutique demande une certaine confiance du patient envers le thérapeute. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec votre thérapeute, il vaut mieux en prendre un autre.

Debriefing de la précédente séance :
quelques minutes

Le travail thérapeutique est une collaboration entre le patient et le thérapeute, il est important que le patient exprime son opinion, ses ressentis, ses idées, et en général tout ce qui peut aider le thérapeute à mieux aider le patient.

Induction de transe :
de 10 à 20 min

Cette phase peut être plus ou moins longue suivant les circonstances et l’habitude qu’a le patient à entrer en transe.

Le travail thérapeutique :
de 15 min à 1h

Ce travail dépend complètement du patient et de l’avancement global de sa thérapie. Il s’agit en général d’un travail actif, parfois totalement inconscient. Quand on est en transe on n’a pas la même appréciation du temps, une heure peut paraître très court et un quart d’heure très long !

La sortie de transe :
quelques minutes

Il s’agit pour le patient de revenir à l’état de veille ordinaire. C’est un peu comme lorsque l’on se réveille après une bonne sieste, il faut un peu de temps pour se sentir pleinement éveillé.

La prise de rendez-vous pour la séance suivante :
quelques minutes

Après une séance, il vaut mieux, en général, que le patient retourne rapidement à ses occupations habituelles et laisse son inconscient intégrer le travail qui a été fait. Les fins de séances sont donc souvent très courtes.