La méthode RITMO®

« La peur naît à la vie plus vite que tout autre chose. »
– Léonard de Vinci

Histoire de la méthode RITMO®

« La force naît par violence et meurt par liberté. » – Léonard de Vinci

Dérivée de l’EMDR® et associée à l’hypnose, la méthode RITMO® aide à traverser les conséquences d’un stress intense ou d’un traumatisme non surmonté.

C’est au milieu des années 1980 que Francine Shapiro, psychologue américaine, découvre ce qui va devenir une des dernières révolutions thérapeutiques : l’EMDR® (Eye Movement Desensibilization and Retreatment). Sa méthode va être testée avec succès sur les grands traumatisés de la guerre du Vietnam, puis importée en France par David Servan-Schreiber.

L’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu cette technique comme efficace en 2013. Le RITMO® (Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires) a été développé par Lili Ruggieri, psychothérapeute parisienne qui s’inspire de la méthode développé par Francine Shapiro en lui ajoutant des techniques issues de l’hypnose.

Le dialogue avec le sujet est alors plus important qu’avec un travail issu de l’EMDR classique, le thérapeute étant là pour ménager des pauses favorables à certains échanges, à certains feedbacks.

Réservez votre séance dès maintenant à Saint-Malo ou Rennes !

Syndrome de stress post-traumatique

« Louer ou censurer ce que tu ne comprends pas peut causer préjudice. » – Léonard de Vinci

Le RITMO® et EMDR® ont de nombreux points communs et leur principale différence se trouve dans la catégorie professionnelle ayant accès à leur apprentissage. L’EMDR® est exclusivement réservé aux professionnels de la santé. Le RITMO® est une combinaison d’hypnose et d’EMDR®.

Le RITMO® est particulièrement adapté aux personnes atteintes d’un syndrome de stress post-traumatique (Trouble du Stress Post Traumatique) à partir d’environ 7 ans.

Ces personnes manifestent des troubles du comportement, comme une peur irraisonnée, l’angoisse, les cauchemars provoquant l’isolement, un état dépressif, des comportements violents, de véritables douleurs physiques… La victime de TSPT peut véritablement revivre l’émotion de l’évènement d’origine sans même se rappeler de lui. Ces troubles traumatiques peuvent ensuite développer d’autres troubles rendant la vie des personnes encore plus difficile.
Les victimes de TSPT sont comme des personnes qui subissent une agression sans pouvoir identifier l’agresseur et sans même se rendre compte de l’agression, mais en subissant pleinement les effets émotionnels.