Ostéopathie Poyet

« Il n’y a pas de maîtrise à la fois plus grande et plus humble que celle que l’on exerce sur soi. » – Léonard de Vinci

La méthode Poyet est une thérapie manuelle issue d’un mélange entre l’ostéopathie et la médecine énergétique chinoise. Cette thérapie douce a été inventée par Maurice-Raymond Poyet. Son but est de rééquilibrer l’organisme par l’intermédiaire de touchers légers.

La méthode Poyet se base sur le Mécanisme Respiratoire Primaire dit MRP, mis en évidence par W.G Sutherland au 20ème siècle. Elle est la résultante de micromouvements de l’ensemble des tissus du corps humain. Ce qui signifie que chaque pièce osseuse subit pendant une phase respiratoire un micromouvement qui va l’entrainer dans une direction précise avec une fréquence et une amplitude définie.

Les micromouvements de la méthode Poyet

« Les choses de l’esprit qui ne sont pas passées par les sens sont vaines. » – Léonard de Vinci

L’origine de ces micromouvements serait le liquide céphalo-rachidien qui par la duremère relie le crâne au sacrum puis se transmettrait au reste du corps par les fascias. La découverte de Maurice Poyet est d’avoir mis en évidence le lien « sacro-crâne » qui a permis d’établir l’état des micromouvements du crâne et de corriger ces restrictions au niveau du sacrum sur « les points de chaînes ».

Ces points de chaînes sur le sacrum sont spécifiques à chaque os du crâne et leur correction va avoir une action à distance sur des vertèbres, des os en périphérie ou organes.

Pour plus de renseignements sur la méthode Poyet, contactez votre cabinet

Les découvertes de M. POYET

« Notre corps est au-dessous du ciel, et le ciel est au-dessous de l’esprit. » – Léonard de Vinci

Les dernières découvertes de M. Poyet concernaient les relations « pied-crâne », certains de ces anciens élèves continuent aujourd’hui ces recherches afin de peaufiner la méthode. Le thérapeute pourra faire un travail à distance sur le pied qui apportera des améliorations au niveau de la qualité du MRP.

M. Poyet a aussi mis en évidence des points énergétiques dits « fusibles ». Si ces points ne fonctionnent pas ils créent un déséquilibre dans tout le corps humain, on parlera de sujet « disjoncté ». Ces fusibles sont examinés à tout moment pendant le traitement. C’est une sécurité pour le thérapeute qui lui permet de valider son intervention thérapeutique.

Cette méthode accorde une place importante au travail local ; au niveau d’une articulation, d’un muscle, d’un fascia, d’un organe… pour rétablir une amplitude MRP satisfaisante.